Suivez les coulisses de nos aventures podcastiques ici :

Laura Lepers

Laura LEPERS

CO-ANIMATRICE

Bobine

À VOUS LES STUDIOS #02 - Dans les coulisses du podcast Bobine avec François

François Piccione, créateur du podcast Les Nouveaux Aventuriers, devenu depuis, Bobine.

Qui incarne la voix de Bobine ?

Il s’agit de François Piccione, 29 ans. François discute avec des “héros de notre territoire” c’est-à-dire les artisans, les chefs d’entreprise, en se déplaçant à vélo ! Les Nouveaux Aventuriers est donc un podcast itinérant !

Très sensible aux questions de transition écologique, il a travaillé 5 ans dans une association de protection de la nature et de l’environnement. Ce qui explique très clairement son envie de penser “local” à travers sa découverte des savoir-faire français.

Dans quel contexte s’est lancé son podcast ?

François a lancé Les Nouveaux Aventuriers sans l’idée “d’en vivre financièrement”. Lancer son podcast c’était surtout une manière de se mettre lui-même sur le chemin de la transition.

Son projet était simple : se recentrer sur lui-même. Il quitte donc son emploi (très peu de temps avant le confinement) pour se consacrer à plein temps à cette nouvelle aventure podcastique. Le confinement se transforme en opportunité pour François qui voit le nombre d’écoutes augmenter rapidement.

Au début, François le rappelle, le podcast Les Nouveaux Aventuriers a été lancé pour sa propre transition. Non seulement, il y prend très vite goût, mais les encouragements et les retours le confortent dans cette nouvelle dynamique.

De fil en aiguille, j’ai pu tracer un chemin, créer une autoentreprise et développer ce projet qui est devenu un projet professionnel.

François

Les coulisses du lancement ?

Avant de lancer officiellement le podcast, François avait déjà écrit son projet.

L’important était de trouver mon angle d’attaque, les sujets que je souhaitais développer, trouver les premiers invités, faire un brief.

François

Il avait donc sa trame et quelques épisodes d’avance.

Le projet a malgré tout bien évolué en une année.

Au début, je voulais mettre en avant des aventuriers, dans le sens aussi d’aventure entrepreneuriale, qui avaient réussi notamment dans la transition écologique.

François

Ça, c’était la première vision. Au bout d’un an, François revoit un peu sa copie.

Cet angle-là ne le satisfait pas entièrement. Les invités sont notamment déjà passés sur d’autres podcasts et il ressent l’impression de ne pas apporter de plus-value par rapport à ce qui existait déjà sur la toile.

Riche de ces rencontres, François décide d’orienter son podcast vers le savoir-faire. Selon lui, l’idée de savoir-faire apporte une dimension visuelle au contenu audio.

Naturellement, il décide aussi de se déplacer à vélo, un moyen plus slow de se déplacer.

Grâce à ce dernier choix, il touche une communauté de cyclotouristes très forte en France. Il aura d’ailleurs parcouru en un an, plus de 2000 km à vélo.

Après un an de podcast, le projet aura bien évolué. Comme quoi, le plus important est souvent de se mettre en mouvement, d’expérimenter et de réaligner ensuite.

Plusieurs opportunités se sont présentées à François, suite au nouveau positionnement de son podcast.

La Vélo maritime lance un appel à projets que François remporte.

De fil en aiguille, il est contacté et démarché par d’autres Vélo routes pour nouer des nouveaux partenariats.

Ces partenaires sont des partenaires financiers (quelques centaines d’euros) qui lui permettent de produire les épisodes.

Comment faire connaître son podcast ?

François reconnaît que les réseaux sociaux sont compliqués à suivre, notamment avec les changements d’algorithmes.

Sa préférence va à Linkedin, qu’il considère comme le réseau lui offrant le plus d’opportunités sur sa thématique du savoir-faire.

Les retombées presse peuvent être une bonne solution pour faire connaître son podcast. Cela demande, certes, de créer un dossier de presse bien ficelé, et de trouver les bons contacts presse.

Les retombées, en termes d’écoute, sont très significatives.

Si on croit en son projet et qu’on veut en faire un projet professionnel, il faut investir financièrement, dans un logo pour susciter l’intérêt visuel, et dans un site internet surtout si on propose d’autres services à côté. Ce qui est le cas de François qui propose des reportages photos.

Dans son projet, il aura investi environ 3 000 euros pour se projeter dans un modèle économique avec l’objectif de les récupérer un an après. Ce qui a été le cas.

Il croyait en son projet. C’était donc logique pour lui, d’investir dedans. Prise de risque, OUI, mais pris de risque MESURÉE.

En quoi le podcast permet de prendre un nouveau virage ?

Idée de lancer une Revue papier pour compléter le podcast, ainsi que des articles de blog et une newsletter.

Le passage dans Echappées belles, a accéléré le calendrier. Initialement prévu en 2022, François a très rapidement coproduit la revue. 1 600 exemplaires ont déjà été écoulés.

Le masculin pluriel présent dans le nom des Nouveaux Aventuriers dérange doucement François. Il souhaite un nom plus inclusif et plus de cohérence avec la revue intitulée Bobine. La décision est prise : tout sera regroupé sous la marque Bobine.

Pivot effectué.

Ça permet aussi à François de protéger la nouvelle marque, Bobine, ce qu’il n’avait pas fait avec Les Nouveaux Aventuriers.

Les nouveaux aventuriers ont été un tremplin, un projet de transition. le vrai projet professionnel, c’est Bobine.

François

Pour lancer sa revue Bobine, il lance une campagne sur Ulule, basée sur un système de préventes. Ça permet d’avoir une vue d’ensemble sur le nombre d’impressions.

Quel est le nouveau format de Bobine ?

Si Les Nouveaux Aventuriers se basaient sur des discussions, Bobine prend le cap de l’épisode solo avec bruitage et fond sonore.

À titre indicatif, le volume annuel des Nouveaux Aventuriers avoisine les 140 000 écoutes pour 46 épisodes soit environ entre 6000 et 8000 auditeurs uniques.

Ses besoins actuels pour développer son podcast ?

Pour développer Bobine, François se concentre surtout sur le magazine. En fait tout est un peu imbriqué 🙂

Il souhaite aller chercher plus de financements notamment un financement unique sur une série de podcasts pour la sécurité financière.

Il lance son nouveau site internet suivi d’un évènement à Paris à cette occasion.

A ce jour, François est toujours auto-entrepreneur avec peut-être l’idée prochaine de changer de statut et de se mettre en entreprise.

Pour contacter François, lire sa super revue et écouter ses épisodes sur le savoir-faire français c’est ici : https://www.bobine-magazine.com/

Merci à lui pour sa confiance et sa transparence.

Pistes à retenir :

  1. Repositionner son podcast autant que nécessaire jusqu’à ce que ça fasse sens pour soi.
  2. Investir dans son projet (et donc sur soi)
  3. Oser changer le nom de son podcast
  4. Chercher du financement unique
  5. Bien s’entourer (coucou Justine !)
  6. Croire en son projet