Suivez les coulisses de nos aventures podcastiques ici :

Laura Lepers

Laura LEPERS

CO-ANIMATRICE

Ultra Talk

À VOUS LES STUDIOS #11 - Dans les coulisses du podcast Ultra Talk avec Arnaud

Arnaud Manzanini, créateur du podcast Ultra Talk.

Qui incarne la voix de Ultra Talk ?

Arnaud Manzanini est un entrepreneur lyonnais et athlète d’ultraendurance. En 2015, il se met en tête de participer à la fameuse Race Across America et de traverser les États-Unis à vélo sur 5000 km. Il y parvient en onze jours et quelques heures. À ce jour, il est d’ailleurs le Français le plus rapide sur la traversée.

Dans quel contexte s’est lancé son podcast ?

Suite à cet exploit, il importe ce concept de course ultra longue distance à vélo et crée la première Race Across France en 2018. La date de l’évènement approche à grands pas.

Sauf que. Accident. Arnaud se retrouve le bras dans le plâtre. Le verdict tombe : pas de sport et de vélo pendant deux trois mois.

Comment promouvoir cet évènement sans se remettre en selle ? Arnaud a alors l’idée de produire ce podcast. Il nous partage ici la genèse, son organisation et comment Eurosport est devenu partenaire principal d’Ultra Talk.

Les coulisses du lancement ?

C’est en écoutant Stéphanie Gicquel sur le podcast de Pauline Laigneau, qu’Arnaud envisage de lancer son podcast.

Ce qu'elle raconte, c'est exactement ce que j'ai vécu aux Etats-Unis. […] Si elle a vécu ce que moi j'ai vécu, peut être que moi aussi je peux partager des aventures de cyclistes ultradistance. Mais je ne suis pas podcaster, je ne suis pas journaliste.

Arnaud

So what ? Nous dirait tout anglophone.

C’est vrai ça. Et alors ?

C’est un format qui cartonne aux US, alors… si on fonçait ?

Vous vous en doutez. Arnaud ne tergiverse pas et se lance dans cette nouvelle aventure podcastique.

Il envoie un mail à 25 de ses contacts issus du monde du vélo. Tous acceptent de partager leur expérience. Il part donc avec 25 épisodes quasi d’avance.

Son ambition se porte dès le départ sur un épisode par semaine.

T'es complètement cinglée, t'es pas journaliste, tu bosses à côté à temps plein, tu viens de lancer Race Across France. Pourquoi tu te rajoutes une couche de travail avec un épisode par semaine ? C'est pas ton métier, c'est du suicide.

Arnaud

Bref. Arnaud lance Ultra Talk.

Il retravaille sa ligne éditoriale, sa voix. Il écoute de nombreux podcasts pour identifier ceux qui l’inspirent vraiment et ainsi voir, comment améliorer le sien.

Comment cherche-t-il ses invité.e.s ?

Arnaud reçoit de très nombreuses recommandations d’invités de la part de ses auditeurs. Il note sur sa liste, chaque recommandation pour procéder à ses recherches ensuite.

Il procède également à une veille permanente dans la presse écrite et digitale.

Il envoie des mails et organise son planning d’enregistrement en fonction de la disponibilité de ses invités.

Son objectif :

Toujours avoir des épisodes d'avance et ne pas tomber dans l'urgence pour bien avoir le temps de travailler, de travailler avec mon invité et surtout moi, de faire un travail qui est pour le coup journalistique, c’est-à-dire de valoriser.

Arnaud

Quel est le format d’Ultra Talk ?

Ultra Talk est un podcast sous la forme de discussion de 50 min en moyenne diffusé une fois par semaine. Petite particularité peut-être : aucun épisode n’a été enregistré en studio.

Soit dans un bar d'une brasserie, soit dans le hall d'un hôtel ou au départ d'une ligne de correspondance.

Arnaud

Combien de temps à consacrer par semaine ?

Arnaud travaille beaucoup ces discussions en amont.

Qui est la personne, d'où elle vient, ce qu'elle fait, quelles sont ses autres interviews, qu'est-ce qu'il a dit dans ces autres interviews ? Qu'est-ce qu'il a dit sur lequel je pourrais rebondir dans ses autres interviews ?

Arnaud

Ce travail d’écoute, de recherche lui demande du temps auquel s’ajoute le montage et la diffusion.

En fait, c'est pas juste parler devant un micro, c'est énormément de travail derrière.

Arnaud

Aujourd’hui, Arnaud ne s’occupe plus du montage. Il s’occupe vraiment de créer du contenu de qualité à forte valeur humaine. Et cela lui prend environ une journée par semaine.

Comment faire connaître son podcast ?

Aujourd’hui, Ultra Talk connaît une belle stabilité de l’audience avec 50-60 000 écoutes mensuelles.

En quoi le podcast permet de prendre un nouveau virage ?

Alors que le podcast est déjà lancé, Arnaud se retrouve à Paris à participer à un évènement pour parler de la sortie de son livre et de son expérience outre-atlantique. Sans le savoir, la responsable des ventes d’Eurosport se trouve dans la salle.

J’aime beaucoup la manière dont tu présentes les choses. Il y a beaucoup d'humain dans ce que tu fais.

Arnaud

Six à huit mois après, Eurosport le recontacte et souhaite acheter et diffuser ses épisodes.

Pour ce sportif “pas journaliste”, ce tournant est extraordinaire !

Le podcast est pour moi une très très belle aventure parce que je pense que le podcast représente un petit peu ce que je suis, c’est-à-dire passionné de sport qui aime partager des choses en fait, et via ce support, je peux parler de ce que je fais et surtout faire partager d'autres sportifs de ce qu'ils ont vécu également.

Arnaud

Ça m'a ouvert d'autres opportunités, comme de lancer le second [podcast] avec la boîte de prod qui gère Dans la tête de coureurs et de lancer Dans la tête des cyclistes !

Arnaud

Ses besoins actuels pour développer son podcast ?

Scénariser ses prochains épisodes, les enregistrer en studio et proposer des épisodes filmés.

Merci à Arnaud pour sa confiance, sa haute dose de motivation et de confiance et sa transparence.

Pistes à retenir :

  1. Suivre son intuition et ne pas toujours écouter les conseils extérieurs (cf les peurs des autres)
  2. Travailler son mental (il peut vous emmener très haut, très loin)
  3. Croire en soi
  4. Avoir un stock d’épisodes d’avance
  5. Chercher à obtenir des recommandations d’invités
  6. Être (et rester) soi-même lors des interviews
  7. Accepter et être fier.e de ses émotions
  8. Trouver sa patte en tant que podcaster-interviewer (non-journaliste).